Laïcité

Publié le par Nathalie

Qu'en est-il de la laïcité ?

Et de la séparation de l'église et de l'Etat ?

 

Bon, je sais que c'est LA rubrique sérieuse et qu'elle ne plaît pas à tout le monde mais, en cette veille d'élections importantes, je me pose plein plein de questions...

Et je n'aime pas les questions sans réponses : "Pour qui vais-je voter au mois d'avril prochain ?". Il n'y a pas moins de 39 candidats potentiels !!!

Bon, y'en a certains auxquels je ne pensent même pas (désolée pour Jean-Marie et pour Nicolas, leur manque de tolérance et leur propension à brimer les libertés (cf article précédent) d'autrui me les ont directement fait rayer de mes listes), mais y'a les autres...

Alors, je cherche, je questionne, je surfe sur internet pour essayer de trouver des réponses, ou pltôt des pistes de réponses (d'ailleurs, si vous avez des tuyaux pour m'aider à trouver des réponses, ils sont les bienvenus).

Je me suis intéressée à notre ami François (non, non, pas NOTRE ami Stoupanivitch, qui se reconnaîtra et qui serait pourtant un sujet intéressant...), mais à notre ami François Bayrou.

Et j'ai trouvé quelques grandes lignes de son programme fort intéressantes.

Mais il me reste un point noir, qui semble actuellement toujours d'actualité et toujours débattu activement dans les forums sur internet : la remise en cause de la laïcité.

On se souvient du taulé qu'il avait engendré en 1993, alors qu'il était ministre de l'Education Nationale, lorsqu'il avait proposé que les établissements catholiques soient financés par l'Etat. Et il semble que cette idée soit toujours d'actualité, ce qui me révolte !

Qu'on soit tenté de mettre son enfant dans un établissement privé relève de la liberté individuelle et je respecte ce choix. Mais que l'Etat subventionne ces établissements me semble tout bonnement inadmissible. Que fait-on de la loi de 1905 sur la séparation de l'église et de l'Etat ?

On me rétorque que le système public ne remplit plus ses fonctions et qu'il est de moins en moins bonne qualité. Peut-être... Mais pensez-vous que c'est en versant de l'argent aux écoles privées que ce problème va être résolu ? Si effectivement il y a de l'argent à dépenser, autant que ça soit pour l'école laïque !

Que diraient tous ces chrétiens défenseurs des subventions pour les écoles catholiques si le gouvernement répartissait les fonds entre les écoles catholiques, les écoles protestantes, les écoles coraniques, les écoles juives, ... ?

Trouveriez-vous ça normal ?

En subventionnant encore plus les écoles catholiques, le gouvernement reviendrait, à mon sens, tout simplement surla séparation de l'Eglise et de l'Etat mise en place par une loi en 1905 !

Commenter cet article

Marie-HélÚne à Madrid 19/03/2007 17:19

Woaaa !! Le beau thème .. Ici en Espagne, nous avons bcp d\\\'écoles religieuses subventionnées. En fait il y a le public, le privé et les subventionnées.  Nous payons bcp d\\\'impots et avec notre niveau d\\\'espagnol moyen, nous n\\\'avons droit à aucune aide sauf .. sauf .. le fait que j\\\'envoie mon fils dans un établissement subventionné. C\\\'est le seul avantage que je retire de tout ça. Alors moi je suis pour les écoles subventionnés laïque ou pas ... Cela revient quand même moins cher à l\\\'Etat de donner une subvention quie de construire mais surtout de maintenir une école. De toutes les façons en Espagne, le royaume n\\\'est pas laïque. Disons que nous sommes un état aconfessionnel (respect de toutes les confessions) avec des relations de cooperation avec l\\\'église catholique. Notre Contitution dit aussi que les pouvoirs publiques devront tenir en compte les croyances religieuses de la sociéte espagnoles (c\\\'est-à-dire majoritairement catholique)C\\\'est un sujet trés épineux en ce moment en Espagne. Bisous à toutesMarie-Hélène

Nathalie, Clément et Laurent 19/03/2007 21:07

Merci pour ce long témoignage...
Moi non plus je ne suis pas, en principe, contre les écoles subventionnées (peut-être n'ai-je pas été assez claire). Mais, si on doit subventionner des écoles, alors qu'elles le soient toutes (les catholiques, les musulmanes et les juives) ! Depuis quand doit-on être catholique si on est français ? Il me semble que les 2 autres religions sont largement représentées dans la population française.
En général, tout le monde est contre les subventions pour les écoles juives ou musulmanes.
Du coup, pour ne favoriser personnes, conservons nos écoles laïques, libres et gratuites.

NatduVénéz 14/03/2007 21:34

Je suis tout à fait d'accord... C'est une dérive qui risque de se produire : des écoles privées élitistes et des écoles publiques réservées aux plus démunis (intellectuellement et économiquement).
C'est d'ailleurs le système en vigueur actuellement aux Etats-Unis mais aussi, plus près de nous, en Angleterre.

lebeaupin claude 14/03/2007 21:10

Très bonne idée que cette tribune ouverte sur la laïcité !
Mais quoi en penser ?
Bien sûr qu\\\'il est indispensable que l\\\'école soit laïque , la laïcité est une valeur fondatrice et un principe essentiel de la République . Dans notre société où les inégalités deviennent de plus en plus flagrantes , et où les riches sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres ne peut-on pas craindre une éducation de qualité dans les écoles libres avec une sélection des des meilleurs profs , et une sélection des élèves au détriment d\\\'une école laïque surpeuplée et dépassée par des élèves livrés à eux mêmes dans leur famille et ayant depuis longtemps jeté à la rue la morale et le respect de l\\\'autre .
Comment ,devant ces faits, assurer un enseignement éfficace  dans les écoles laïques ?

NatduVénéz 14/03/2007 20:17

Merci Virginie pour ton intervention...
Problème de financement est le mot ... Ne nous dispersons pas !
Je remercie encore Gigi pour son intervention... Nous venons de passer une heure sur MSN sur le sujet en dérivant sur la religion...
C'est ça qui est intéressant : ouvrir le débat !
Merci à tous ceux qui y participent

virginie 14/03/2007 19:55

L'école public a déjà beaucoup de mal au niveau du financement, il y aurait besoin de beaucoup plus de prof mais on ne les engagent pas faute de moyen donc si en plus une partie de cet argent est donné dans le privé il y aura encore moins de moyen pour le public.
Du coup il n'y aurait plus de public ou de privé, et toutes les religions qui possèdent leur propre enseignement seraient dans le droit de demander d'être subventionné par l'Etat.Mais ou va t on?