"Chagrin d'école" de Daniel PENNAC

Publié le par Nat

Bah oui, c’est la rentrée...Et tout le monde n’y va pas de gaieté de cœur… 



"Chagrin d’école" de DANIEL PENNAC

Daniel Pennac était un « cancre », selon ses dires…

Il nous relate ses souvenirs de cancres et quelques souvenirs de prof aussi…

.

 

L’avis de Nat :

On m’a dit « ce livre m’a rassuré sur l’avenir de ma fille ! ». Bah tant mieux !!! Si cette maman est rassurée, c’est déjà ça… Je ne l’ai pas contredite… J’ai bien fait hein ?

Mais, bon, soyons un peu réalistes ! Pennac, un cancre ? Un cancre qui finit par faire hypokhâgne (l'équivalent de math sup, en section littéraire si vous voulez) ???

Permettez-moi d’être sceptique… Si tous les cancres, ou les élèves en échec scolaire faisaient hypokhâgne, ça se saurait, non ?

En revanche, j’espère que ce livre aura réconcilié des parents avec l’école et le corps enseignant.

Et oui, dans ce livre, on s’aperçoit que les profs ne sont pas tous là que pour les vacances !!! Surprenant, non ?

Et oui, ça existe encore ces enseignants dévoués qui croient pouvoir apporter quelque chose à vos chères têtes blondes…

Et oui, comme eux, je continue à chaque rentrée de croire que « la lutte » n’est pas vaine et qu’on va, que je vais, leur apporter quelque chose…

 

J’ai beaucoup aimé, dans le dernier chapitre, la métaphore de l’hirondelle assommée que l’auteur ramasse et aide à reprendre son vol avec ses congénères.

 

Pour ma part, à chaque début d’année, je commence mon cours en demandant « qui aime les maths ? ».

Vous imaginez bien, qu’en général, peu de mains se lèvent, et beaucoup de nez piquent vers les cahiers.

Puis, en fin d’année, idem : « qui aime les maths ? »

Et là j’ai gagné (gagné quoi ? je ne sais pas, à part une sorte de satisfaction personnelle, égoïste peut-être) lorsque des mains baissées en début d’année se lèvent finalement.

 

Ça doit être ça la satisfaction de l’enseignant, le plaisir égoïste d’avoir fait passer quelque chose à leur insu, même aux plus réfractaires… peut-être le goût d’apprendre.

Après tout, les hirondelles championnes du monde n’ont pas besoin de nous ; elles n’ont pas besoin qu’on les aide et qu’on les ramasse ! On est là pour les autres…

 

PS : Pour info, surtout pour ceux qui me connaissent depuis peu, je ne suis pas prof de formation et j’ai travaillé dans le privé avant de me lancer dans la grande aventure de l’enseignement il y a 10 ans… Depuis, je m’éclate et surtout, j’espère qu’eux, les élèves s’éclatent aussi !!!

 

Publié dans Lectures

Commenter cet article

4nne 03/09/2008 08:38

Je suis bien d'accord avec toi : le bon prof, ça n'est pas celui qui fait progresser les enfants doués (ceux-là s'en sortiront toujours !), mais bien celui qui petit à petit va intéresser le cancre du fond de la classe, et lui donner l'envie d'apprendre toujours plus.Quant à la satisfaction personnelle, à mon petit niveau d'animatrice de scrap, je le ressens déjà ; alors, j'imagine toi avec des enfants !!!!Continue... on a bien besoin de prof comme toi !

joëlle 02/09/2008 22:52

Quel plaisir de te lire à nouveau ! Bonne rentrée à vous trois. J'ai "fait" la rentrée rochelaise aujourd'hui et suis de retour à Châtel. Génial d'être grand mère.Bises  Joëlle

prisca974 01/09/2008 18:38

je suis sûre qu'ils s'éclatent... c'est obligé... ou bien ils sont sacrément coincés, tes élèves... bon OK ce sont des maths... mais je suis sûre que c'est un vrai plaisir d'apprendre avec toi... en tout cas, tu m'as donné drôlement envie de lire ce livre... ;DBizoux Nat !

FD 01/09/2008 18:18

Bonne rentrée, alors ? quelle joie de voir une enseignante heureuse le jour de la pré-rentrée, j'avoue que ce que j'ai vu aujourd'hui c'était pas ça... moi y compris, hein !  Hypokhagne pour les nuls ?! ferait-il partie de ces faux-nuls plutôt paresseux et doués qui se réveillent quand on s'y attend le moins ? est-ce finalement un si bon service que ça à rendre aux paresseux de tous poils que de leur faire croire qu'en continuant à se regarder pousser la moumoutte dans la main ils vont devenir rich and famous un jour ... je me demande...chais pô...bisous au bout du monde !

La vouneuillette 01/09/2008 00:54

Quel bonheur de sépanouir dans son travail, d'espérer que ce que l'on fait va servir à sa jeune audience, que le temps passé à expliquer et à faire aimer sa passion servira à faire évoluer les élèves dans leur vie future.Le savoir n'est il pas une des plus belles richesses ?Bravo !bonne rentrée et bon courage.Bises à vous 3