40 ans Bradsister

Publié le par NatduVénéz

Ajourd'hui la parole est au Brad...

Je vous laisse découvrir le texte qu'il a lu à l'occasion des 40 ans de sa soeur...

NADIA, ROBINETTE,

 

Ma chère sœur, Robinette, ... et oui, cela fait maintenant 40 ans …

Le 11 janvier 1968 naissait la première petite fille ROBIN que grand-père appellera longtemps ROBINETTE.

Pour moi, c’est resté, ma sœur s’appelle ROBINETTE.

 

Comme tu le sais, j’ai peu de mémoire d’avant mes vingt ans, alors je passerai rapidement sur cette période ....

Mais, tout le monde se rappelle tout de même la petite fille qui passait son temps à chanter « Une poule sur un mur, qui picore du pain dur …. » et ce jusqu’à exaspérer les plus patients de la famille.

On sait aussi que tu étais bien plus intrépide que ton petit frère et à deux ans tu n’as pas hésité une seule seconde à t’agripper à la patte d’un cheval de traie pour essayer ensuite de faire de l’équitation …

Grand-mère Paulette se rappelle aussi avec beaucoup d’émotion la fois ou, à deux-trois ans, ayant très peur du feu d’artifice, vous étiez allées vous asseoir sur des caisses … de vin qui avaient eu raison de la belle robe de grand-mère.

Maman, aussi, garde quelques souvenirs émus de ses premières explications d’Education sexuelle … « Dis Maman, que font la vache et le taureau dans le champ là ? Heu, et bien … ils jouent à saute-mouton !!!…

Tes premières séances de ménage à la maison … pourquoi s’embarrasser des poussières, autant tout cacher sous les meubles de la cuisine !!! NON !!!

On se souvient aussi, avec Chantal, de la fameuse piste aux étoiles et des lapins de grand-père Richard à la Galochonnerie. Tu avais fini par leur casser les reins à force de vouloir les faire sauter dans un cerceau

Voilà donc, une enfance heureuse au sein d’une famille formidable et attentionnée. Une adolescence pas très difficile je crois ... tu devais juste te traîner ton petit frère dans toutes les sorties que tu faisais, tel est le triste sort des AINÉES pour le plus grand bonheur des cadets.

 

Puis arriva le temps des amours ... plus ou moins sérieux ... des « Je suis une femme libre, je veux profiter de la vie ......je ne suis pas prête à me marier ....» MAIS c’était compter sans Jean-Pierre, notre Don JUAN professionnel, roi de l’escalade et des défis les plus périlleux. Bref,  peu de temps plus tard, tu étais mariée, et Simon n’allait pas tarder à montrer le bout de son nez. Là encore, du bonheur accompagné .deux ans après par une 2ème vague de bonheur ... Melle Léa faisait son apparition.

 

Puis, un jour ton petit frère est parti en 1997 ... loin, très loin....Je me souviens parfaitement de ce jour. Tu m’as glissé un petit bout de papier dans la main qui me disait : « C’est génial votre aventure. Je suis heureuse pour vous. J’aurais voulu faire la même chose mais j’ai les deux pieds enracinés à NAINTRÉ. Alors bon voyage, on vous aime. »

Ce jour là je me suis dit que la vie était formidable. Quoi de plus merveilleux que de savoir que votre sœur est heureuse pour vous, où que vous soyez, ... pas de jalousie, pas d’envie, .... Seulement le besoin de partager et de se retrouver régulièrement pour tout se dire.

 

Une autre chose aussi très importante à mes yeux. Cela s’est construit petit à petit. Depuis le début avec Nat, vous vous êtes bien entendues, vous rifougnez des mêmes choses, vous avez les mêmes centres d’intérêt et petit à petit tu es devenue comme sa sœur. Vous aussi vous avez besoin de vous retrouver, vous avez vos petits secrets ... et tout cela ne fait que renforcer notre complicité, notre esprit de famille..

 

Comme tout le monde le sait, nous sommes loin une bonne partie de l’année. C’est donc à toi qu’incombe la lourde tache familiale pour le meilleur et pour le pire. Je sais que certains moments furent plus que douloureux et que malheureusement, je n’étais pas là pour te seconder. Mais je sais aussi qu’à tout moment tu as su faire face, avec générosité, amour et dévouement. J’espère qu’un jour je pourrai te rendre la pareille...

 

Voilà, mais ROBINETTE, c’est aussi tous ses amis, ici présents, que chaque année tu prends plaisir à nous faire rencontrer ... là encore et toujours dans le but de partager de bons moments tous ensemble.

 

Mais ROBINETTE, c’est aussi :

Le Yellow Melon et nos fous rires après nos premiers joints, en toute légalité, je tiens à le préciser, à AMSTERDAM

La langouste de CUBA et ses fesses toutes blanches après une exposition prolongée au soleil.

Le Coulilibri ou le fameux Cuba Libre c’est-à-dire un Rhum Coca sous les Caraïbes.

Les gros (geste des mains) des Vénézuéliennes.

 

J’en passe et des meilleurs.

 

Bien sûr, NADIA ne s’est pas construite toute seule ... elle est devenue ce qu’elle est grâce avant tout à nos parents (MERCI Maman, MERCI Papa), grâce à Jean-Pierre bien sûr qui est à ses côtés depuis 16 ans, grâce à nos familles, nos grands-parents, nos oncles et tantes, nos cousins et grâce aussi à tous ses amis.

C’est bien pour cela qu’elle vous voulait, tous ici, aujourd’hui, autour d’ELLE.

 

Voilà ROBINETTE , mon  petit speech se termine ....

MERCI d’être ce que tu es ...

Ton frère qui t’aime.

Commenter cet article

prisca974 11/07/2008 10:54

Un très joli texte, plein d'amour et d'émotion...Biz.

Nat 08/07/2008 10:11

@Martine : Merci pour tous ces gentils compliments... Nous aussi ça nous fait très plaisir de vous retrouver tous. Biz

martine 08/07/2008 07:32

Moment très émouvant dimanche quand mon neveu adoré a lu ces belles paroles à ma nièce adorée. Encore une fois je viens d'essuyer quelques larmes en relisant la prose de Brad. Merci encore pour cette journée pleine d'émotions où nous avons retrouvés ceux qu'on aime et qui parfois nous manque malgré le blog.

NatduVénéz 07/07/2008 16:50

@Papi&Anne : C'est bien et c'est important de dire aux siens qu'on les aime, tu as raison... D'une manière ou d'une autre, mais il faut le dire...Merci et bises à vous aussi...@JPaul : On est là ! ça y est ! on est à Sérigny !!! On a même goûté les framboises et laissé un msg sur le téléphone d'Arlette (le seul numéro qu'on avait) pour vous remercier... A bientôt donc.@cath : Merci pour lui.@4nne : bah ça y est, on est en France... merci de ton passage. heureuse de savoir que ce texte t'as émue...@Zaboo : merci et heureuse de savoir que tu as pris plaisir à le lire...@bruno : On est là ! A sérigny !!!! Biz.

bruno 07/07/2008 15:02

C'est un frère et une soeur qui s'aiment, rien de plus, cela se sent!! C'est beau.Ou êtes vous!?