Les blagues les plus courtes...

Publié le par NatduVénéz

null

Publié dans Mots d'enfants...

Commenter cet article

Stoupanovitch 11/01/2008 20:03

Mes chers Robinus d amour, Je vous connais friands, surtout la Nath, de scoop de tres haut niveau. Voici donc celui de 2008. A mon avis il va rester dans le top 3 des scoops qui tue.... Je vous annonce en exclusivite mes robinus cheris que j'ai demande a Mme Legueux la main de sa fille et que cette derniere a acceptee. Notre union aura lieu au cours du mois de fevrier/mars 2009. Les deux futurs epoux sont tres heureux et vous souhaitent une annee 2008 aussi spectaculaire que les precedentes. je vous embrasse tres fort. PS: second scoopinet mais leger par rapport au premier. je suis engage au CICR.... stabilte professionnelle et amoureuse... L'annee 2008 est mon annee !!!!!! Le stoupanovitch is back...for ever

mamie 11/01/2008 19:30

vous êtes prêts pour travailler en ZEP, pour un vocabulaire restreint ça c'est du restreint, pas de problème de lecture, est-ce de l'illétrisme ou de l'analphabétisme ou une grande oeuvre philosophique!!!!

La mère Denis 11/01/2008 19:12

Moé, j'ai vu  les photos des canards. mais faut pas confondre. O l'est pas un canard, mais une cane ! Et j'sais de quoi que j'cause.C'est ben vrai, çà.

NatduVénéz 11/01/2008 15:37

@Jean-Paul : Je suis morte de rire !!! C'est terrible cette mère-canard !!!Et toi, t'en n'a pas une petite à nous raconter ?

NatduVénéz 11/01/2008 15:35

@ Tite Knacky : T'as raison, c'est une bonne idée. Voici la mienne (en fait, elle vient de chez Rosie, allez-y , y'en a plein d'autres...)Un jeune cadre est envoyé par sa société en poste dans un pays lointain. Le temps de régler un certain nombre de détails matériels et d'être certain de rester dans ce pays, il part seul, sans sa femme. Au bout de quelques mois sa situation semble stable, il a trouvé une maison, et il fait venir son épouse.Le lendemain de son arrivée, le mari se lève tôt pour aller bosser et part discrètement en la laissant dormir. Une demie heure plus tard la domestique, la secoue en disant:"Allons debout mademoiselle! Il faut vous habiller et rentrer chez vous...."